Bien-être Vivre l'instant présent

Le slow living, ou comment profiter pleinement de chaque seconde qui passe

Imagines-toi en train de siroter tranquillement un bon café chaud, emmitouflée dans une couverture douce et réconfortante. Complètement détendue, tu regardes le soleil illuminer et réchauffer tout ce qu’il touche de ses rayons. Les oiseaux chantent. Le vent taquine doucement ton visage. Ça te fait rêver? Et si je te disais que ce genre de moments que tu crois réservés aux vacances pouvait faire davantage partie de ton quotidien pour ton plus grand bien? Bienvenue dans l’univers du slow living!

Le slow living : qu’est-ce que c’est?

Dans notre monde chaotique où tout s’enchaîne à la vitesse grand V, où l’attente est vue comme une perte de temps, les adeptes du slow living (ou «la vie lente»), eux, soutiennent au contraire l’importance de ralentir et de prendre notre temps. Il serait né avec le mouvement du slow food (alimentation lente) qui est apparu en Italie dans les années 1980. En réaction au fast food, ce dernier préconisait le retour à une nourriture moins transformée, cuisinée soi-même et avec des aliments frais. Ce mouvement rejetait par le fait même la surconsommation, la surindustrialisation et le matérialisme.

Tout comme le slow food, le slow living nous invite à revenir à un mode de vie plus sain, plus naturel. C’est se réapproprier l’instant présent, apprendre à apprécier les bonheurs simples et nous permettre d’échapper à notre mode de vie effréné et stressant qui nous donne l’impression de courir partout.

Quand procrastiner est bon pour ta santé

Bien sûr, nous n’avons qu’une vie à vivre. Autant la vivre à fond, non? Pas une seconde à perdre : il y a tant de choses à faire, tant de choses à découvrir… On a surtout horreur de procrastiner par peur de passer à côté de notre vie. Pourtant, mine de rien, cette manie à vouloir à tout prix combler tout notre temps libre nous pourrit lentement l’existence et nous empêche de profiter pleinement du moment présent. Belle contradiction, n’est-ce pas? Et notre mode de vie effréné qui nous tient si occupé est la source de bien des problèmes de santé.

En effet, si l’adrénaline est utile pour nous pousser à nous dépasser, elle s’avère également néfaste à long terme. Car elle est en fait une réaction de notre corps à ce qu’il perçoit comme un danger potentiel immédiat et urgent. Comme je l’explique dans mon article La biophilie, ou pourquoi on se sent bien dans la nature, si ces réactions physiologiques sont généralement rapides et de courte durée, il en est tout autrement pour la réponse de notre système endocrinien, qui régule un grand nombre de fonctions à l’aide d’hormones. Une trop grande concentration d’hormones reliées au stress, notamment le cortisol, provoque un déséquilibre qui est à l’origine de certaines maladies comme le diabète, l’obésité, les maladies cardiovasculaires et même la dépression. Notre stress quotidien, loin de nous aider à vivre davantage, nous gruge donc plutôt tranquillement ces minutes d’existence si précieuses et raccourcit notre espérance de vie.

Photo par Anthony Tran sur Unsplash

11 façons d’appliquer le slow living à ta vie mouvementée

Je te l’accorde : ça peut paraître difficile d’appliquer le slow living dans nos vies où on a l’impression constante de manquer de temps. Nos journées sont bien plus souvent qu’autrement régies par l’urgence d’agir : l’urgence de se préparer le matin, d’aller porter les enfants à la garderie, de se rendre au travail, de finir un rapport pour telle heure, de s’entraîner, de revenir à la maison, de faire le souper, de coucher les enfants pour enfin avoir une minute pour soi… Tu te reconnais dans ce que je viens de décrire? Sois sans craintes : ton cas n’est pas désespéré. Voici quelques astuces pour t’aider à intégrer le slow living dans ta vie et te permettre de ralentir le temps qui passe si vite.

Photo par Alexa Williams sur Unsplash

1— Réévaluer tes priorités

Adopter le slow living , c’est réévaluer ses priorités pour retourner à l’essentiel. C’est apprendre à dire «non», éviter de surcharger son horaire avec des activités qui nous plaisent moins pour avoir plus de temps pour faire celles qui nous plaisent le plus. Poses-toi la question : as-tu réellement besoin de faire telle chose aujourd’hui? Peut-être peux-tu la reporter à un autre jour? Au pire, peut-être peux-tu la déléguer à quelqu’un d’autre? Ou bien te sens-tu obligée de de faire ou de participer à telle ou telle activité alors qu’en fait, tu n’en as pas vraiment envie? En passant ton agenda au peigne fin, peut-être te rendras-tu compte qu’il déborde de choses non essentielles. Parce prendre du temps pour soit, ça aussi, c’est important.

Photo par Samantha Gades sur Unsplash

2— Te lever plus tôt

Si tu as l’impression d’être toujours à la course, le meilleur moyen d’avoir plus de temps est évidemment de se lever plus tôt. De cette façon, tu peux prendre le temps de siroter tranquillement ton café, de te préparer un bon déjeuner nutritif ou de ne pas courir jusqu’à l’arrêt d’autobus.

Aussi, en te levant plus tôt, tu peux commencer ta journée plus tôt. Si tu as des commissions à faire, par exemple, tu peux, en te levant plus tôt, généralement éviter les files d’attente pour entrer ou pour payer, donc passer moins de temps au magasin et ainsi avoir plus de temps pour toi après.

Photo par Carolyn V sur Unsplash

3— Créer des rituels

Les rituels font tellement du bien. Ce sont des moments que l’on apprécie : ils apportent une petite touche de magie à notre quotidien. Nous avons donc tout intérêt à en intégrer quelques-uns à des moments-clés de notre journée. Par exemple, au réveil, tu pourrais prendre deux minutes pour regarder le paysage par la fenêtre, pour te coller à ton amoureux, pour lire quelques pages d’un bon roman, pour allumer une bougie… La beauté des rituels est que tu peux les intégrer où et quand il te plaît, selon ce qui te convient le mieux. Tu peux même les ajouter à des tâches que tu fais déjà : par exemple, tu peux allumer une chandelle au moment de prendre ton repas du soir ou ton bain, écouter de la musique en préparant le repas, etc.

Photo par Ioana Tabarcea sur Unsplash

3— Déconnecter de la technologie

As-tu tendance à avoir constamment le nez collé sur ton cellulaire? Ou bien à rester des heures les yeux rivés sur la télévision ou ton ordinateur? Je ne suis pas contre ces technologies qui permettent de nous distraire, mais celles-ci ont la fâcheuse habitude de nous tenir accrochés à elles beaucoup plus longtemps qu’on ne le voudrait. Pendant ce temps, on ignore ce qui se passe alentour. Avec les réseaux sociaux qui sont une extension de nous-même, on met beaucoup d’énergie dans un monde virtuel qui n’est pas réel. La technologie a aussi l’effet pervers de nous donner l’impression de connecter avec les gens. Si cela est vrai pour les personnes qui sont séparés de nous par la distance, il en est tout autrement de ceux qui sont proches de nous. Alors dépose ton cellulaire, lève-toi de devant l’écran et va parler en personne avec ceux qui te tiennent à cœur.

Photo par Andrea Piacquadio sur Pexels

4— Connecter avec les gens

Steven Hawking, le célèbre astrophysicien, as déjà dit ceci : «Cet Univers ne serait pas grand-chose s’il n’abritait pas les gens qu’on aime». C’est vrai, quand on y pense : ce sont les gens qu’on aime qui agrémentent notre vie, nous font sourire, rire, pleurer (parfois). Ce sont eux qui la rendent intéressante. Alors va les voir, passe du temps avec eux, parle-leur, dit-leur que tu les aimes et crée des souvenirs qui te resteront pour le reste de ta vie.

Prêter attention aux personnes que l’on ne connaît pas ou peu peut également nous faire du bien au quotidien. Pourquoi ne pas dire bonjour au chauffeur d’autobus? À la caissière? À l’étranger que tu croises dans la rue? Tu ne sais jamais : peut-être que cette personne peut devenir ton ami…

Photo par fauxels sur Pexels

5— Savourer tes repas

Manger plus lentement est bénéfique pour notre corps. De cette façon, nous sommes davantage à l’écoute de nos signaux de satiété, si bien que nous évitons de manger plus que nécessaire. Manger plus lentement et prendre le temps de manger à table nous permet également de savourer davantage notre repas, mais aussi, d’apprécier davantage ce moment en présence des gens avec qui on le partage.

6— Prêter attention au monde qui t’entoure

Le but du slow living est de vivre davantage dans l’instant présent, d’être davantage à l’écoute de son corps et de ce qui nous entoure. Et si tu levais les yeux quelques secondes, juste pour regarder autour de toi? Que vois-tu? As-tu une vue sur l’extérieur? Non seulement c’est bénéfique pour ta concentration par la suite, mais tu pourrais y voir des choses magnifiques : un oiseau, des fleurs, un coucher de soleil, la pleine lune… La nature est si belle!

Même si tu n’as pas de fenêtre, peut-être y a-t-il autour de toi une plante, une image ou un objet qui attire ton attention? Prends le temps de l’observer et de l’analyser sous ses moindres coutures. Prête aussi attention aux sensations que tu perçois. Est-ce que l’air est frais, chaud? Est-ce qu’il y a une odeur particulière? Quelle est la texture de tes vêtements ou des objets près de toi?

7— Opter pour des loisirs slow

Yoga, méditation, dessin, lecture, musique, promenade dans la nature… En optant pour des loisirs non compétitifs, on met de côté la pression de la performance et on retrouve un état plus calme.

Photo par Dmitry Sumskoy sur Unsplash

8— Passer du temps dans la nature

Se retrouver à l’extérieur ou dans la nature est bénéfique pour notre moral et notre santé physique. La nature ralentit notre rythme cardiaque, notre respiration et du même coup diminue notre pression artérielle et notre niveau de stress.

Photo par Kristina Paukshtite sur Pexels

9— Prendre soi de toi et des autres

Tu as peut-être l’impression que de prendre soin de toi et des autres est contreproductif et t’enlève du temps plutôt que de le ralentir. J’étais comme toi, avant. J’ai toutefois réalisé que c’était mon état d’esprit au moment de réaliser ces choses, le vrai problème. Certaines tâches que tu vois comme des corvées, comme faire le ménage ou entretenir ton jardin, sont en fait un moment idéal pour ralentir le temps, pour déconnecter de tes problèmes et pour entretenir ton corps, ton esprit ou ta maison. En t’occupant d’un animal ou d’un enfant, tu as en plus l’occasion de prendre le temps de réellement connecter avec lui.

Photo par Samantha Gades sur Unsplash

10— Vivre avec moins

Le problème avec la société dans laquelle nous vivons, c’est que nous sommes constamment encouragés à posséder plus de choses. Et plus on a de possessions matérielles, plus on a besoin d’espace pour les entreposer, de temps, mais aussi de matériel pour les entretenir. Ce cercle vicieux nous détourne de l’essentiel : passer du temps à faire ce qu’on aime avec ceux qu’on aime. Sans forcément adopter un mode de vie minimaliste, il est possible de simplement chercher à se départir des objets que l’on n’utilise plus. Se faisant, on retrouve plus d’espace, plus d’ordre et plus de temps pour soi.

Photo par Oluremi Adebayo sur Pexels

11— Se concentrer sur une tâche à la fois

Être multi-tâche peut te donner l’impression d’être plus productive. Pourtant, les recherches démontrent plutôt que ce serait tout le contraire. En portant notre attention sur plus d’une chose en même temps, notre concentration s’en retrouve divisée : nous sommes donc moins concentrés et sommes plus susceptibles d’être distraits ou d’avoir l’esprit surchargé.

En portant notre attention sur une tâche à la fois, on se concentre ainsi entièrement sur ce que nous avons à faire. On se sent plus en contrôle et, par le fait même, moins stressé.

Une psychothérapeute m’a même déjà conseillé de faire une liste des tâches à réaliser au début de chaque semaine, mais aussi de chaque jour, et de les classer par priorité. Une fois qu’une tâche est terminée, on peut la rayer de notre liste, et ainsi de suite, jusqu’au bas de la liste.

Alors : prête à ralentir? Quelles astuces comptes-tu adopter dans ton quotidien pour y arriver? Est-ce qu’il y en a déjà quelques-unes que tu as mis en place dans ta vie?

9 commentaires

  1. franck a dit :

    Tout en simplicité, l’essentiel …
    Bonne journée
    f

  2. […] à déplacer les objets, à les nettoyer et à les ranger. Ceci nous donne ainsi plus de temps pour profiter des choses qui comptent vraiment pour nous et pour passer plus de temps avec la famille et les […]

  3. […] Si tu ne peux contrôler tout ce qui se passe, tu peux toutefois contrôler ce que tu fais et surtout comment tu le fais. Comme tu as plus de temps, c’est une occasion idéale de ralentir le rythme et de t’initier tranquillement au slow living. […]

  4. […] écrans et à simplement profiter de l’instant présent. Il s’agit d’une véritable ode au slow living, dont je te parlais dans un autre article dans lequel je te donne plusieurs idées pour t’aider […]

  5. […] hygge regroupe d’ailleurs plusieurs éléments du slow living. Mais plus que ça : il invite à renouer avec la simplicité, à revenir à l’essentiel et à […]

  6. […] demeure convaincue aujourd’hui qu’une vie plus simple, plus douce et plus lente inspirée du slow living est la clé pour se sentir mieux au quotidien. Ralentir me permet de me sentir plus zen, plus en […]

  7. […] : celui qui te fait sentir reposée, bien et en forme? Bien avant de découvrir le concept de slow living, je me doutais déjà que mon rythme naturel était plus lent que celui de la plupart des gens. […]

  8. […] au-delà de la gratitude, le simple fait de prendre le temps de ralentir pour vivre pleinement le moment présent constitue un autre élément-clé pour se sentir plus épanouie au quotidien. Les chercheurs […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :