Bien-être

Méditer avec le tarot

Le tarot est un excellent outil pour aider à méditer. Tu aimerais essayer? Tu vas voir, c’est très simple! Je t’explique comment ici.

Dans mon tout premier post, Sortir du chaos, je t’expliquais que j’utilisais parfois le tarot pour méditer sur des questions qui me taraudent. Le tirage méditatif a l’avantage d’être beaucoup plus simple et rapide qu’un tirage conventionnel, tout en étant aussi plus accessible et moins « mystique ».

Ce qu’il faut savoir avant de commencer

Il faut d’abord savoir que le but de la méditation par le tarot N’ES PAS de connaître son avenir. Le tarot méditatif a deux buts :

1– Nous aider à réfléchir sur une situation;

2– Nous reconnecter avec les émotions qui nous habitent et la raison derrière celles-ci.

Choisir son tarot

Tout type de tarot peut être utilisé pour méditer. Par contre, tu trouveras peut-être plus agréable et plus facile d’avoir un tarot dont les images sont inspirantes et évocatrices pour toi. Il en existe des centaines que tu pourras trouver dans les librairies, les boutiques spécialisées, ou en ligne. Ou encore, tu peux en faire un toi-même! (Article à venir) L’important, c’est d’aimer le tarot que tu utilises.

Par exemple, il existe des tarots traditionnels, comme celui de Marseille, le Rider ou de Mademoiselle Lenormand, mais aussi d’autres plus fantaisistes avec des fées, des anges, des animaux, et j’en passe!

Si tu choisis d’utiliser un tarot très volumineux comme le Marseille ou le Rider (il y a 78 cartes, quand même!), je te conseille de conserver uniquement les cartes appelées « arcanes majeures », soit les cartes numérotées de 0 à 21 et portant des noms tels que « Le Magicien », « La papesse », « Le Monde » ou « La Roue de fortune ». Ces cartes ont la particularité d’être très riches en symboles, donc plus propices à la méditation.

Doit-on purifier son tarot avant de l’utiliser?

Certaines personnes vont préférer « purifier » leur tarot avant de l’utiliser. La purification permettrait de s’approprier son jeu en le nettoyant des énergies qu’il aurait pu accumuler antérieurement et de le charger avec sa propre énergie. Il existe plusieurs méthodes pour le faire, comme celle de brûler de la sauge ou encore de le porter sur soi toute une journée.

Personnellement, je n’ai jamais senti que c’était une étape nécessaire : ma grand-mère, ma mère et moi-même avons souvent utiliser nos propres jeux de tarot pour tirer d’autres personnes sans jamais le purifier entre chaque tirage. Nous pensons que le simple fait de brasser les cartes avant chaque utilisation permet au tarot de se charger de notre énergie. Pour faciliter la circulation d’énergie lors du brassage, nous recommandons aussi fortement de ne pas se croiser les jambes, ce qui représente une attitude de fermeture de la part du consultant.

Première méthode : question sur une situation précise

Cette technique est idéale pour nous aider à mieux comprendre une situation que nous vivons, nos émotions, la façon de la traverser ou ce que nous devons apprendre de celle-ci.

1– Assied-toi confortablement.

2– Prend les cartes dans tes mains et brasse-les pendant quelques secondes tout en pensant à la question que tu te poses ou en pensant à la situation sur laquelle tu t’interroges. Si tu poses une question, mieux vaut que celle-ci soit de type ouverte.

Par exemple :

« Qu’est-ce que je dois apprendre de telle situation? »

« Qu’est-ce qui va m’aider à passer au travers? »

3– Prend la première carte sur le dessus du paquet et retourne-là.

4– Regarde bien la carte que tu as pigée. Y a-t-il quelque chose d’écrit sur celle-ci? Si oui, qu’est-ce que ça évoque pour toi? Prends aussi le temps de bien analyser l’image. Que vois-tu? Qu’est-ce que cela évoque pour toi? Quels sentiments ressens-tu en regardant cette carte?

5– Si tu as un livret explicatif avec ton tarot (c’est très souvent le cas), va y lire la signification qui y est donné de la carte que tu as pigée. Prends le temps de bien assimiler chacun des mots. Comment ceux-ci s’appliquent à ta situation?

Si tu trouves que la signification n’a aucun lien avec ta situation, demandes-toi pourquoi. C’est correct d’avoir ce sentiment après un tirage. Souvent, c’est parce que nous n’avons pas la carte / la réponse souhaitée.

Dans tous les cas, tu peux rebrasser les cartes pour demander des précisions. Par contre, il ne faut idéalement pas dépasser trois ou quatre cartes.

Deuxième méthode : piger une carte au hasard

Cette méthode ressemble beaucoup à la première, à la différence qu’aucune question n’est posée. Tu piges simplement une carte au hasard et tu laisses venir à l’esprit ce qui te vient.

La carte que tu as pigée te déplaît ou provoque un malaise? Prends le temps d’analyser ce malaise, d’en trouver l’origine. Ensuite, tu peux tirer une deuxième carte pour trouver le remède à ce malaise.

Voilà! Maintenant, c’est à toi de jouer. Bonne méditation!

Laisser un commentaire