10 leçons de vie de l’inspirante Frida Kahlo

10 leçons de vie de l’inspirante Frida Kahlo

Artiste peintre mexicaine emblématique, Frida Kahlo est célèbre pour ses autoportraits surréalistes, ses tenues flamboyantes, ses cheveux couronnés de fleurs et son amour sans limite pour Diego Rivera, un homme et artiste excentrique aux multiples infidélités. Cette femme élevée au rang d’icône a pourtant connu son lot de d’épreuves qui l’ont maintes fois laissée brisée. Mais malgré la douleur, elle a fait montre d’un courage et d’une force de vivre qui inspirent encore aujourd’hui. En plus de ses toiles, elle nous laisse en héritage des poèmes et des réflexions empreints d’une grande intensité et sensibilité. Je t’invite à découvrir cette femme exceptionnelle : ainsi, tu comprendras sans doute mieux pourquoi elle fascine autant encore aujourd’hui, plus de 60 ans après son décès.

Leçon no1 : Sois ta propre muse

«Je peins des autoportraits parce que je me sens si souvent seule, parce que je suis la personne que je connais le mieux.»

— Frida Kahlo

L’art de Frida Kahlo est profondément marqué par l’introspection et la réflexion autour de ses émotions. Les souffrances physiques et émotionnelles qu’elle endure sont des sources constantes d’inspiration et de délivrance pour l’artiste. Les œuvres de Frida Kahlo sont d’ailleurs reconnaissables entres toutes grâce, notamment, aux nombreuses références à la culture mexicaine et au monosourcil emblématique de la protagoniste. Mais si son art a réussi à se frayer un chemin parmi nous aujourd’hui, c’est probablement parce que ses toiles de style surréaliste sont étrangement contemporaines. À l’ère ou les selfies se multiplient sur les médias sociaux, les autoportraits de Frida nous montrent la face cachée des apparences, ce qu’un regard, un visage ou un corps ne dit pas forcément. Elle nous montre que derrière un sourire se cache parfois une immense peine et qu’un corps jeune peu aussi abriter la souffrance. Bref, les épreuves de sa vie et ses convictions personnelles étaient à la base de son inspiration.

Toi aussi tu peux faire comme Frida et explorer ton monde intérieur. En effet, tu as au fond de toi une immense source d’inspiration d’une grande richesse : des rêves, des envies, des peines, des peurs. Toutes ces émotions et ton vécu font de toi une personne unique. Une fois que tu te connaîtras de fond en comble, tu pourras ensuite mieux mettre ta propre couleur sur le monde.

Autoportrait au collier d’épines et colibri

« Ils pensaient que j’étais surréaliste, mais je ne l’étais pas. Je n’ai jamais peint de rêves. Je peins ma propre réalité. »

— Frida Kahlo

Leçon no2 : Aime passionnément

«Est-ce que les verbes peuvent s’inventer? Je veux t’en dire un : je te ciel, et ainsi mes ailes s’étirent, énormes, pour t’aimer sans limites.»

— Frida Kahlo

Ouvrir entièrement son coeur à l’amour est merveilleux et en vaut la peine, même si on s’expose par le fait même à une possible souffrance. Frida, elle, n’avait pas peur d’aimer passionnément et profondément, même si l’amour l’a maintes fois blessée.

Frida Kahlo est en effet connue pour sa relation amoureuse à la fois passionnée et tumultueuse avec Diego Rivera, un artiste excentrique de 20 ans son aîné qu’elle épouse le 21 août 1929. La mère de Frida décrit l’événement comme «le mariage d’un éléphant et d’une colombe». Frida écrira de nombreux poèmes à son attention dans lesquels on peu ressentir à la fois toute la douleur et l’intensité de son amour pour lui. Diego, malheureusement, est reconnu pour avoir été un coureur de jupons : il aura même une liaison avec la sœur cadette de Frida, Cristina. Frida le quittera, mais il se réconcilieront l’année suivante, pour ensuite divorcer quelques années plus tard et se remarier à nouveau.

Frida Kahlo et Diego Rivera en 1932

«Tu mérites un amour décoiffant, qui te pousse à te lever rapidement le matin, et qui éloigne tous ces démons qui ne te laissent pas dormir.

Tu mérites un amour qui te fasse te sentir en sécurité, capable de décrocher la lune lors qu’il marche à tes côtés, qui pense que tes bras sont parfaits pour sa peau.

Tu mérites un amour qui veuille danser avec toi, qui trouve le paradis chaque fois qu’il regarde dans tes yeux, qui ne s’ennuie jamais de lire tes expressions.

Tu mérites un amour qui t’écoute quand tu chantes, qui te soutient lorsque tu es ridicule, qui respecte ta liberté, qui t’accompagne dans ton vol, qui n’a pas peur de tomber.

Tu mérites un amour qui balayerait les mensonges et t’apporterait le rêve, le café et la poésie.»

— Frida Kahlo

Amoureuse d’un homme incapable de n’aimer qu’elle, Frida nous enseigne qu’il est possible de vivre une belle vie malgré les douleurs provoquées par l’amour. Sa passion avec Diego Rivera a surmonté les infidélités réciproques, un divorce et des dizaines de séparations. Elle-même fera fit des conventions sociales lors de son remariage avec l’homme de sa vie. Sur son remariage, elle écrira d’ailleurs que celui-ci a «bien fonctionné» et qu’il y a après coup «moins de procès, une meilleure compréhension mutuelle et, de mon côté, moins d’indignations face aux autres dames qui occupaient soudainement une place importante dans son cœur».

Leçon no3 : Tu es plus forte que tu ne le penses

« Au bout du compte, nous pouvons supporter beaucoup plus que ce que nous pensons. »

— Frida Kahlo

Sa vie marquée par la tragédie, l’injustice et la maladie font de Frida Kahlo un symbole de résilience et d’espoir. À seulement 6 ans, elle contracte la poliomyélite qui lui laissera la jambe droite atrophiée. Puis, à 18 ans, Frida est victime d’un grave accident : l’autobus dans lequel elle prenait place pour revenir chez elle sort de la route et percute un tramway. Plusieurs personnes trouvent la mort dans cet accident. Frida, elle, est grièvement blessée : elle subit plus de 20 fractures à la colonne vertébrale, au bassin, à la jambe et au pied droit, et son abdomen est transpercé de par et d’autre par une tige métallique. À cause de cela, Frida ne pourra jamais, à sa grande tristesse, mener une grossesse à terme (elle fera trois fausses couches) et souffrira toute sa vie de problèmes de santé chroniques qui lui vaudront plusieurs opérations au cours de sa vie, dont une pour amputer son pied droit.

« Sentir dans ma propre douleur la douleur de tous ceux qui souffrent et puiser mon courage dans la nécessité de vivre pour me battre pour eux. »

— Frida Kahlo

Malgré toutes les épreuves endurées, Frida continue à aimer la vie. Elle verra même sa douleur comme une source de courage pour continuer à se battre pour les plus démunis dans un Mexique en pleine reconstruction après la révolution.

Leçon no4 : Trouve ta passion

« Je ne suis pas malade. Je suis brisée. Mais je me sens heureuse de continuer à vivre, tant qu’il me sera possible de peindre. »

— Frida Kahlo

La peinture est ce qui a permis à Frida Kahlo de se délivrer des nombreuses souffrances que la vie lui a fait vivre. C’était en quelque sorte une bouée de sauvetage qui lui a redonné goût à la vie malgré les difficultés.

Et toi, as-tu une passion? Qu’est-ce qui te fait vibrer? La trouver, c’est aussi en quelque sorte donner du sens à son existence, trouver sa raison de vivre, ce que les sages japonais appelaient l’ikigai.

Leçon no5 : Entoure-toi de ce que tu aimes

« Je peins des fleurs pour qu’elles ne meurent pas. »

— Frida Kahlo

Frida Kahlo aimait orner sa tête de fleurs et porter des vêtements aux couleurs flamboyantes. De plus, dans ses peintures, elle est souvent entourée de ses animaux favoris, qui pallient l’absence des enfants qu’elle n’a jamais eus. En s’entourant des choses qu’on aime, on se fait plaisir, et ainsi, on se trouve à mettre un peu de joie dans notre quotidien.

Leçon no6 : Vis ta vie comme tu l’entends

Frida était une femme passionnée, éprise de liberté. C’était aussi une féministe qui s’intéresse à l’émancipation des femmes dès son plus jeune âge. Très tôt, elle sait qu’elle ne veut pas suivre le même destin que la plupart des femmes mexicaines. Elle rêve de voyages, d’études. Elle a d’ailleurs été parmi les premières femmes mexicaines à étudier la médecine à une époque encore marquée par la dominance masculine.

À l’instar de son mari, Frida aurait également eu des relations extraconjugales avec d’autres hommes, même d’autres femmes. Bref, elle ne s’est jamais empêchée d’aimer qui elle voulait, restant toujours fidèle à elle-même et à ses émotions.

Leçon no7 : Soutiens une cause qui te tient à coeur

« J’aimerais que mon œuvre contribue à la lutte pour la paix et la liberté. »

— Frida Kahlo

Frida Kahlo était une femme féministe et engagée qui avait à cœur de défendre la culture mexicaine. Elle s’est notamment impliquée très jeune au sein du Parti communiste mexicain. Son mari et elle vont d’ailleurs offrir l’asile politique à Léon Trotski, un révolutionnaire communiste. Le fait de lutter pour une cause plus grande que soi permet de donner du sens à son existence et de transcender sa propre vie.

Leçon no8 : N’aie pas peur d’extérioriser tes émotions

« Emmurer la souffrance c’est prendre le risque qu’elle te dévore de l’intérieur. »

— Frida Kahlo

Frida Kahlo connaissait bien la souffrance. Le fait de l’extérioriser dans ses peintures lui a permis de s’en libérer un peu et ainsi d’alléger son fardeau.

Leçon no9 : Tout arrive pour une raison

« Il y a eu deux grands accidents dans ma vie. L’un était le tramway et l’autre était Diego. Diego était de loin le pire. »

— Frida kahlo

Le terrible accident d’autobus qu’a vécu Frida pavera la voie à de nombreuses souffrances, mais aussi, à une vie hors du commun. C’est en effet pendant sa longue convalescence à l’hôpital que Frida, clouée au lit, renoue avec l’art, plus particulièrement la peinture qui deviendra sa nouvelle vocation. Ce sera le début d’une carrière artistique qui fera sa renommée au-delà des frontières du Mexique. C’est aussi en partie ce qui lui permettra de faire la rencontre de son mari, Diego, à qui elle présente ses toiles dans le but d’avoir son opinion d’artiste. L’histoire hors du commun de sa vie va, quant à elle, inspirer des générations et des générations après sa mort. Comme quoi les épreuves n’arrivent peut-être pas pour rien…

Leçon no10 : Malgré tout, la vie est belle

« Des pieds, pourquoi en voudrais-je, si j’ai des ailes pour voler? »

— Frida Kahlo

Nous avons trop tendance à prendre pour acquis la santé, les gens autour de nous, marcher ou enfanter. Ces choses, Frida Kahlo se les ait pourtant fait dérober une à une. Et malgré la douleur physique et émotionnelle, elle n’a jamais cessé d’aimer la vie.

Son tableau Viva la Vida est d’ailleurs particulièrement évocateur, car c’est l’un des derniers peints par Frida Kahlo. En dépit de la détérioration de l’état de santé de l’artiste, le titre constitue un hymne à la vie.

Frida Kahlo sera emportée par une embolie pulmonaire à l’âge de seulement 47 ans, laissant dans son sillage 143 tableaux encore admirés partout à travers le monde, mais aussi, une icône de féminité, de résilience et d’espoir.

D’autres citations célèbres de Frida Kahlo

« J’avais l’habitude de penser que j’étais la personne la plus étrange au monde, et puis je me suis dit, il y a beaucoup de personnes comme cela dans le monde, il doit bien y avoir une personne comme moi, qui se sent étrange et meurtrie comme moi. Je me l’imagine et j’imagine qu’elle aussi doit être en train de penser à moi.  Si tu existes et que tu me lis,  saches que je suis là et que je suis aussi étrange que toi ».

— Frida Kahlo

« Pour créer son propre paradis, il faut puiser dans son enfer personnel. »

— Frida Kahlo

« Douleur, plaisir et mort ne sont rien de plus que le processus de la vie. La lutte révolutionnaire, dans ce processus, est une porte ouverte à l’intelligence. »

— Frida Kahlo

« Ce qui ne me tue me nourrit. »

— Frida Kahlo

« Il y en a qui naissent avec une étoile et d’autres comme des étoiles tombées par terre, écrasées, pleines de coups, et bien que vous ne vouliez peut-être pas le croire, je fais partie de celles qui sont bien tombées par terre. »

— Frida Kahlo

Si tu souhaites en apprendre d’avantage sur Frida et ses œuvres, je t’invite à consulter le site Faces of Frida. Même si le titre suggère que ce site est en anglais, la grande majorité du contenu est disponible en français. Réalisé en collaboration avec plusieurs musées, cette collection comprend plusieurs photos, œuvres et textes qui nous permettent d’explorer plus en profondeur l’univers fascinant de l’artiste.

10 citations inspirantes d’Audrey Hepburn pour te sentir plus belle et heureuse

10 citations inspirantes d’Audrey Hepburn pour te sentir plus belle et heureuse

Connais-tu Audrey Hepburn? Sinon, cours regarder un extrait de Diamants sur le canapé et tu seras sans doute estomaquée par la beauté, la grâce et la classe de cette femme qui a été hissée au statue d’icône du cinéma dans les années 50-60. Elle n’est pas seulement belle : elle est aussi une grande philanthrope qui a délaissé le cinéma vers la fin des années 60 pour consacré sa vie à l’aide humanitaire. Certaines de ses citations les plus célèbres nous font d’ailleurs repenser en profondeur nos critères de beauté et nous ramènent à ce qui est essentiel, soi la beauté intérieure. En voici 10 qui te feront sans doute réfléchir et peut-être même changer la perception que tu as de toi-même et ta relation avec ton reflet dans le miroir.

1— Conseils pour être belle

Pour avoir des lèvres attirantes, prononcez des paroles de bonté. Pour avoir de beaux yeux, regardez ce que les gens ont de beau en eux. Pour rester mince, partagez vos repas avec ceux qui ont faim. Pour avoir de beaux cheveux, faites qu’un enfant y passe sa main chaque jour. Pour avoir un beau maintien, marchez en sachant que vous n’êtes jamais seule.

Audrey Hepburn

2— Se sentir sexy

Le sex-appeal est une chose que l’on ressent à l’intérieur de soi. Je peux en dégager autant toute habillée, en ramassant des pommes ou debout sous la pluie.

Audrey Hepburn

3— Être heureuse avant tout

Les filles heureuses sont les filles les plus jolies.

Audrey Hepburn

4— Le rire pour se sentir mieux

Rire est le meilleur brûleur de calories.

Audrey Hepburn

5— La beauté est intérieure

La beauté d’une femme n’est pas dans les vêtements qu’elle porte, la figure qu’elle affiche ou la manière dont elle se coiffe les cheveux. La beauté d’une femme se voit dans ses yeux, car ils sont la porte de son coeur, l’endroit où réside son amour.

Audrey Hepburn

6— La beauté et la vieillesse

L’élégance est la seule beauté qui ne se fane jamais.

Audrey Hepburn

7— L’importance de se faire plaisir

La vie est une fête. Habille-toi pour ça.

Audrey Hepburn

8— Notre force intérieure

Pensez-y : si un jour vous avez besoin d’une main secourable, vous en trouverez une à chaque bout de vos bras. En vieillissant, vous vous rendrez compte que vous avez deux mains, l’une pour vous aider vous- même, l’autre pour aider les autres.

Audrey Hepburn

9— S’accepter soi-même

Ma plus grande victoire a été d’apprendre à m’accepter en tant que personne, avec tous mes défauts… Je suis loin de ressembler à l’être humain que j’aimerais être. Mais j’ai décidé que je n’étais pas si mal, après tout.

Audrey Hepburn

10— Rien n’est impossible

«Rien n’est impossible, le mot lui-même (en anglais) dit «I’m possible» soit : «Je suis possible».

S’émerveiller des petites choses

S’émerveiller des petites choses

Le diable est dans les détails, disent les Anglais. Et si la beauté s’y trouvait aussi?

En allant me promener dans les champs avec mes enfants ce matin, j’ai tout de suite été émerveillée par la beauté des vastes espaces coiffés des montagnes des Appalaches au loin. Mais plus je marchais, plus je me rendais compte des petites choses qui nous entouraient : les roches, les fleurs, les oiseaux… J’étais émerveillée par leur beauté, eux qui paraissaient pourtant microscopiques et bien modestes devant le paysage grandiose en arrière-plan.

Il faut dire que j’ai toujours été fascinée par les petites choses. Quand j’étais enfant, je pouvais passer des heures à regarder les roches sous mes pieds à la recherche des plus beaux spécimens. Même chose quand on allait sur le bord de la mer, où je ramassais toujours un grand nombre de coquillages cachés parmi les grains de sable. J’en garde de très beaux souvenirs empreints de calme et de sérénité.

Quand je regarde mon fils s’émerveiller devant les roches à nos pieds et les ramasser, je ne peux m’empêcher de me reconnaître en lui. On dit que la pomme tombe jamais bien loin de l’arbre… Il faut croire que c’est vrai.

Plus tard, sur le chemin du retour, j’ai croisé un papillon comme j’en ait rarement vus. Il était si petit, mais on prenait le temps de le regarder, on pouvait voir qu’il avait de magnifiques ailes bleues aux reflets mauves. J’ai tenté de le prendre en photo… la seule que j’ai pu capter avant qu’il ne s’envole. J’ai été incroyablement chanceuse d’avoir réussi aussi rapidement ma mise au point avec un bébé dans les bras!

Bref, je me suis rendue compte, ce matin, que de s’attarder à la beauté des petites choses rendait heureux. Et que, comme un papillon, il faut savoir la voir et l’attraper au vol.

Et toi : prends-tu le temps de t’émerveiller des petites choses?

Sortir du chaos

Sortir du chaos

As-tu parfois l’impression que le chaos a pris le contrôle de ta vie?

Quand la pandémie a frappé de plein fouet, mon anxiété était à son paroxysme. Comme beaucoup, j’étais prise à la gorge par le nombre incroyable de questions qui m’assaillaient… Il y avait tant d’incertitudes! Mais plus encore : il y avait énormément de fatigue. Étant maman de deux jeunes enfants, dont un bébé qui ne faisait pas ses nuits, je devais composer comme bien des familles avec une nouvelle réalité : être confinée 24/7 avec mes enfants. Mon conjoint —par chance— travaillait encore, si bien que je me retrouvais seule à m’occuper de nos trésors. Mais avec mes nuits entrecoupées (mon bébé pouvait se lever aux 1h30-2h) et mon anxiété dans le tapis avec tout ce qui se passait avec la Covid, je manquais cruellement de patience et d’énergie pour gérer mon plus grand qui courrait partout comme une tornade et cherchait à ce que je l’occupe comme si j’étais son éducatrice à la garderie.

Bref, à bout de souffle et au bord des larmes, j’ai ressorti mes cartes de tarot.

J’y reviendrai dans d’autres posts, mais j’ai plusieurs jeux de tarot, dont certains que j’ai hérité de ma grand-maman. Ça faisait un moment que je n’y avait pas touché, car avec des enfants, je n’osais pas toujours connaître mon avenir de peur d’y voir des choses que je ne voulais pas voir.

J’ai donc sorti un jeu de tarot qui m’inspire beaucoup et j’ai fait un tirage plus méditatif. Contrairement aux tirages plus conventionnels qui permettent de prédire l’avenir, un tirage méditatif permet de réfléchir à une situation. J’ai donc demandé : qu’est-ce que je dois apprendre de cette pandémie? En retournant la première carte du paquet, c’est celle du Chaos qui m’est apparue.

Bang! En plein dans le mile! Parce que c’était VRAIMENT le chaos qui régnait à ce moment-là dans ma vie : discipline par-dessus discipline, nuits de marde, bordel dans la maison… sans oublier la Covid dont on ne connaissait alors pas grand chose et pour laquelle on commençait à compter des centaines de morts par jour.

La signification de la carte du Chaos est encore plus intéressante. En plus de faire référence au chaos dans lequel on est, elle indique que nous allons nous en sortir. Encore mieux : que nous AVONS les moyens de nous en sortir, que nous sommes capables de tout. Cette carte nous rappelle que nous sommes les principaux artisans de notre réalité et que nous avons le choix de rester dans le noir ou de faire jaillir la lumière.

Apprendre à sortir du chaos. Voilà qui n’était pas une tâche simple. Mais la carte me disait aussi que je devais puiser en moi pour trouver les outils pour y arriver.

C’est la raison qui m’a poussée à créer ce blogue : pour sortir du chaos quotidien, mais aussi, aider et inspirer d’autres personnes à le faire.

Pour y arriver, je sais maintenant que je dois, entre-autres :

– Être plus indulgente envers moi-même;

– Prendre du temps pour moi;

– Ralentir le rythme;

– M’aimer davantage au naturel;

– Manger plus sainement;

– Me départir de ce dont je n’ai plus besoin.

On a parfois tendance à chercher des réponses à l’extérieur de nous-mêmes… Et si, parfois, il suffisait de chercher à l’intérieur de soi?

Est-ce que j’ai réussi à sortir du chaos? Oui et non. Ça dépend des jours. Mais je me sens déjà plus forte pour affronter les tempêtes.