La théorie du miroir, ou comment les autres reflètent qui nous sommes

La théorie du miroir, ou comment les autres reflètent qui nous sommes

Je fais partie de ceux qui croient que rien n’arrive pour rien et que tout a une raison d’être. Je suis donc du genre à demander et à chercher des signes dans les événements, les gens, les paroles et ce que je lis pour répondre à mes questions et valider si je suis bel et bien sur la bonne voie. Mais une autre théorie que je trouve très intéressante veut que ce que l’on voit chez les gens, que ce soit bon ou mauvais, est en réalité un miroir de nous-même. C’est pourquoi elle s’appelle la théorie du miroir. Analyser notre réaction face aux autres en retournant le regard sur nous-mêmes peut nous faire réaliser des choses insoupçonnées sur notre propre personnalité.

Au début, j’étais à la fois sceptique et intriguée. Je le suis encore un peu. Je crois que l’on doit prendre cette théorie pour ce qu’elle est : une théorie. Mais ça n’empêche pas qu’elle incite à voir des situations sous un tout autre angle qui peut nous aider à grandir et à devenir de meilleures personnes. Elle peut également nous faire réaliser des aspects de nous-mêmes dont nous n’avons peut-être pas toujours conscience.

Photo de Daria Shevtsova sur Pexels.com

La théorie du miroir : Qu’est-ce que c’est?

La théorie du miroir veut que tout ce qui nous entoure est en fait notre propre miroir. Toutes les personnes que l’on croise renverraient ainsi une image de qui nous sommes pour nous apprendre des choses sur nous-même.

En d’autres mots, les autres renvoient nos qualités et nos défauts. Nous aimons chez les autres ce que nous aimons chez nous, et l’inverse est tout aussi vrai. Ainsi, lorsqu’un «je ne sais quoi» nous irrite chez quelqu’un, c’est le signe qu’une partie de nous refuse de voir ce que l’autre nous renvoie, pour la simple raison que l’on n’aime pas cet aspect de cette personne chez nous-même.

Tout comme il y a des partie de nous que nous aimons et d’autres que nous aimons moins quand on se regarde dans un miroir, il y a des personnes que nous aimons ou détestons plus que d’autres.

L’idée derrière cette théorie est que nous avons tous une perception différente du monde. Qu’on le veuille ou non, nous interprétons notre réalité d’après notre propre bagage d’expériences et de connaissances. De cette façon, nous sommes constamment en train de projeter une partie de nous-mêmes (nos espoirs, nos doutes, nos peurs, nos frustrations) sur les autres.

Comment utiliser la théorie du miroir pour son développement personnel

Là où la théorie du miroir est intéressante, c’est qu’elle nous amène à avoir une vision différente de nous-même et des autres, que l’image que les autres nous renvoient soit positive ou négative. Ainsi, en se demandant « Se peut-il que je sois comme ça? Quelle partie de moi-même ressemble à l’autre personne? », on focalise sur notre propre expérience, notre propre vécu. Et en reconnaissant que nous avons aussi en nous les aspects que l’on voit chez les autres, on ouvre notre esprit à une plus grande compréhension de l’autre et de nous-mêmes.

Ce que tu admires chez une personne, tu l’as déjà en toi.

Aussi étonnant que ça puisse paraître, la personne que tu admires le plus… sommeille aussi en toi. Tu n’en a peut-être pas conscience, car on a parfois tendance à sous-estimer nos capacités et notre potentiel, mais c’est bien là. Il n’en tient donc qu’à toi de DEVENIR ou à RECONNAÎTRE cette personne que tu es déjà, au fond.

Quand tu vois une personne que tu admires et qui t’inspire, c’est le signe que :

  • Tu es toi-même cette personne;
  • Ou alors que tu as déjà tout ce qu’il faut pour devenir cette personne.

Bref, cette personne est là pour te montrer le chemin et t’encourager à continuer dans cette voie. Et si tu as l’impression que cette personne est de loin supérieure à toi, alors il est fort possible que tu t’empêches d’être cette personne, possiblement par peur ou par manque de confiance en toi. Ou bien peut-être que tu réaliseras qu’au fond, tu admires cette personne, mais ne souhaites pas être entièrement comme elle pour telle ou telle raison. D’en prendre conscience te permettra d’identifier les blocages conscients ou inconscients qui nuisent à ton évolution ou à la réalisation de tes rêves.

Photo de Tasha Kamrowski sur Pexels.com

Ce que tu détestes chez une personne, tu l’as aussi en toi.

Je t’avoue que c’est le point le plus difficile à accepter. Mais quand on prend le temps d’y réfléchir, plusieurs traits que nous n’aimons pas chez certaines personnes de notre entourage se retrouvent aussi en nous.

Ce constat peut faire mal à l’égo. Mais ce que je trouve intéressant, c’est que la théorie du miroir nous invite à changer notre point de vue sur certaines situations irritantes. Au lieu de penser à comment cette personne nous énerve, elle amène à réfléchir à notre propre façon d’être. Bref, au lieu de simplement critiquer la situation et l’autre devant nous, on accepte de voir ces même défauts chez nous, ouvrant ainsi la porte à la possibilité de changer qui nous sommes et de nous améliorer en tant qu’individu.

Le reflet que nous renvoie la personne devant nous fonctionne de deux façons : il peut être direct ou inversé.

Je vais te donner un exemple : Imagine que tu soit fâchée qu’une personne prenne tout son temps pour réaliser des tâches. Cette personne peut :

  • De façon directe : Refléter le fait que tu prends toi-même tout ton temps dans un aspect de ta vie (pas forcément le même);
  • De façon indirecte : Refléter le fait que tu aimerais prendre davantage ton temps ou qu’une partie de toi t’en empêche.

Je vais te donner un autre exemple : Imagine que tu conduis une voiture et que quelqu’un te coupe à toute vitesse. Une fois la colère et/ou la peur passée, tu peux réfléchir sur ce qui t’as le plus dérangé dans cette situation. Est-ce l’insouciance dont l’automobiliste a fait preuve, son manque de respect, son inattention ou le fait qu’elle allait trop vite? Ensuite, demande-toi si tu as tendance à faire comme cette personne dans une des sphères de ta vie. Par exemple, as-tu tendance toi aussi à couper les gens, peut-être quand ils parlent?

Ce petit exercice permet de constater à quel point on a parfois tendance à juger rapidement les autres alors qu’on a des attitudes similaires dans d’autres sphères de notre vie.

Je dois t’avouer que j’ai toutefois quelques réserves concernant la théorie du miroir. En effet, je n’aime pas du tout ce que ça insinuerait sur les victimes d’agressions, par exemple. Mais je crois que dans des situations plus communes et dans la vie de tous les jours, cette vision des choses peut s’avérer un outil intéressant afin de devenir la meilleure version de nous-même et de mieux comprendre le comportement des autres. Je crois que cette façon de voir les gens qui nous entourent permet de développer un regard plus bienveillant sur les autres et sur soi.

Et toi, que penses-tu de la théorie du miroir? As-tu en tête des idées de situations dans lesquelles tu pourrais la mettre en application dans ta vie?

Comment être plus bienveillante envers soi-même lorsqu’on vit une période plus difficile

Comment être plus bienveillante envers soi-même lorsqu’on vit une période plus difficile

Avec le début d’un confinement plus sévère au Québec pour le prochain mois, je trouvais que le moment était idéal pour te partager mes trucs afin d’être plus bienveillante envers soi-même. Bien que je ressente, comme plusieurs, une frustration grandissante à l’égard de la situation actuelle, je crois qu’il est important plus que jamais de s’accorder du doux et de prioriser notre bien-être afin de vivre plus sainement cette période plus difficile et marquée par les incertitudes.

La bienveillance est, comme la gratitude, un état d’esprit qui se pratique. L’un ne va pas sans l’autre, à mon avis. Je dois t’avouer que ce n’est pas toujours facile quand on est perfectionniste de nature, mais c’est possible, en la pratiquant un peu plus chaque jour, d’améliorer sa réaction aux événements extérieurs ou au jugement que l’on peut avoir envers soi-même.

Qu’est-ce que la bienveillance envers soi-même et pourquoi la pratiquer au quotidien

La bienveillance est la capacité à se montrer indulgente, gentille et attentionnée envers autrui d’une manière désintéressée et compréhensive. La bienveillance peut aussi s’appliquer à soi, dans le sens où on a parfois tendance à être beaucoup plus exigeante envers soi-même qu’envers les autres.

La bienveillance envers soi-même, c’est donc être consciente de ses capacités et de ses limites. C’est s’accepter telle que l’on est et agir envers soi-même comme nous le ferions avec notre meilleure amie.

Photo de Engin Akyurt sur Pexels.com

1– Prendre le temps de s’écouter

La première chose à faire pour être plus bienveillante envers soi-même est d’écouter son corps, ses envies et ses émotions. En les réprimant, on envoie alors le signal que nous ne sommes pas assez importante pour que l’on s’attarde réellement à nos besoins. Pourtant, notre corps nous envoie régulièrement des signaux d’alarme : la douleur, la fatigue ou la colère sont toutes des indices que quelque chose ne va pas et qu’il existe une situation qui doit être corrigée. En ignorant ces signes, on risque même d’empirer le problème.

Quelques façons de s’écouter davantage :

  • Faire un scan corporel;
  • Prendre le temps de vivre pleinement ses émotions;
  • Méditer.

2- Miser sur ses bons coups

La bienveillance, pour moi, c’est aussi essayer de focaliser sur le positif et d’apprécier le chemin parcouru jusqu’à maintenant. L’idée est d’avoir le regard fixé sur le progrès et les petites victoires plutôt que sur la réussite ou l’atteinte de la perfection, qui peuvent sembler inatteignables par moments. Comme on dit en anglais : ‘‘progress, not success’’.

Émilie Viens du blogue La Planificatrice propose de noter chaque jour au moins une chose que l’on a bien faite dans notre journée, même si celle-ci ne s’est pas déroulée aussi bien qu’on l’aurait souhaité. Je trouve que cette idée est excellente non seulement dans un objectif de productivité, mais aussi dans une optique de développer un regard plus bienveillant sur soi, nos réalisations et nos capacités.

Quelques idées pour miser sur ses bons coups :

  • Lire des mantras inspirants, par exemple : « Je fais mon possible, et c’est suffisant »;
  • Noter chaque jour au moins une chose que l’on a réussi dans notre journée.
Photo de cottonbro sur Pexels.com

3– S’offrir des moments de douceur

On ne le dira jamais assez : prendre du temps pour soi est primordial. Comme pour les masques à oxygène dans un avion, il faut d’abord s’occuper de soi-même avant de pouvoir aider les autres.

Prendre un moment doux, un moment pour être dans l’instant présent, un petit moment qui te fait du bien, c’est important, encore plus quand tu as l’impression que le chaos règne autour de toi. Je l’ai vécu, moi aussi, ce sentiment d’être piégée dans le chaos. C’est d’ailleurs cette boule dans la gorge qui m’a poussée à lancer ce blogue après plusieurs années où j’en rêvais.

Je demeure convaincue aujourd’hui qu’une vie plus simple, plus douce et plus lente inspirée du slow living est la clé pour se sentir mieux au quotidien. Ralentir me permet de me sentir plus zen, plus en contrôle, plus confiante. J’irais même jusqu’à dire que je me sens également beaucoup plus reconnaissante de ce que j’ai : une famille, la santé, une maison, de la nourriture, un travail…

Intégrer des moments de douceur à ton quotidien, c’est un peu comme si tu prenais le temps de te dire « je t’aime ». C’est une petite attention que tu t’offres et qui permet de te ressourcer.

Quelques idées de moments doux pour te détendre :

  • Faire du yoga;
  • Méditer;
  • Dessiner;
  • Lire un livre;
  • Écouter de la musique apaisante;
  • Prendre un bain chaud;
  • Boire une boisson chaude;
  • Se coller aux gens qu’on aime (si tu es seule, tu peux prendre un oreiller dans tes bras et le serrer très fort);
Photo de Elly Fairytale sur Pexels.com

4– Évacuer et éviter le stress

Si tu te sens stressée et dépassée par les événements, il est important que tu prennes soin de ton corps et de ton mental. Essaie d’éviter toute source de stress supplémentaire autant que possible. Tu peux aussi puiser dans cette énergie pour mieux l’évacuer par l’activité physique, par exemple : se faisant, tu te changeras également les idées et fera le vide dans ton esprit. Résultat : Tu te sentiras beaucoup plus zen et en paix avec toi-même, te permettant de lâcher-prise sur ce qui te préoccupait.

Se confier à quelqu’un de confiance permet aussi de diminuer la pression qui repose sur nos épaules, nous laissant ainsi un sentiment de légèreté.

Quelques idées pour évacuer et éviter le stress :

  • Bouger : danser, courir, marcher, faire de l’activité physique;
  • Faire du yoga;
  • Éviter d’écouter le bulletin de nouvelles;
  • Déléguer ou remettre des tâches à plus tard;
  • Parler avec les gens qu’on aime;
  • Chanter;
  • Colorier.
Photo de Jou00e3o Camargo sur Pexels.com

5– Se parler comme à une amie

Dans les moments difficiles, on a besoin d’être rassurée. Pourtant, trop souvent, une petite voix dans notre tête s’entête à nous rabaisser et à nous faire voir tout ce qui ne fonctionne pas comme on le voudrait. On a alors tendance à dramatiser et à s’enliser dans nos pensées. Pourtant, si une amie nous racontait ces mêmes déboires, il y a fort à parier qu’on s’adresserait à elle de manière bien différente.

Pour t’aider à te parler avec bienveillance, je t’invite à télécharger « Mon tableau de bienveillance ». L’idée est simple : d’un côté de la feuille, tu inscris chaque chose qui te dérange ou te dépasse. De l’autre côté, écris ce que tu dirais à une amie pour la réconforter si elle te disait cela. Je l’ai ajoutée à la section Ressources du blogue, mais tu peux également la télécharger tout à fait gratuitement ici (de rien, ça fait plaisir).

Quelques idées pour se parler davantage comme à une amie :

  • Télécharger et remplir « Mon tableau de bienveillance »;
  • Lire ou répéter à voix haute des affirmations positives;
  • Se pardonner ses erreurs.
Photo de VisionPic .net sur Pexels.com

6– Pratiquer la gratitude

Pratiquer la gratitude au quotidien a le don de ramener notre attention sur les aspects positifs de la vie. On réalise alors qu’il est possible de trouver du beau et de l’amour même dans l’adversité.

Quelques idées pour pratiquer la gratitude au quotidien :

Et toi, es-tu plutôt bienveillante ou, au contraire, as-tu tendance à être trop dure envers toi-même? Quels sont tes trucs pour essayer de développer une attitude plus bienveillante? N’hésite pas à me partager tes astuces préférées en commentaire.

15 comptes Instagram qui te feront changer ta perception de la beauté

15 comptes Instagram qui te feront changer ta perception de la beauté

«La beauté est dans les yeux de la personne qui regarde.» Cette citation d’Oscar Wilde peut sembler illusoire à l’ère du paraître. À l’ère où les photos de corps retouchés à la perfection ont envahi nos vies jusque sur les médias sociaux, où s’enchaînent des corps sculptés comme des statues grecques et présentés dans des décors souvent paradisiaques. Ou encore, à l’ère des innombrables filtres pour nous rendre encore plus belles sur nos photos : filtre qui accentue le maquillage, filtre qui fait briller davantage les yeux, filtre qui lisse la peau et fait disparaître les rides et vergetures… Heureusement, de plus en plus d’influenceuses lèvent leur bouclier et décrient cette vision erronée et inatteignable de la beauté. Ayant souvent elles-même eu de la difficulté à accepter leur corps par le passé, elles ont choisi d’utiliser les médias sociaux pour tenter de faire changer notre définition de ce que signifie être belle, pour notre plus grand bien. Voici 15 comptes Instragram de personnes magnifiques et inspirantes qui te feront sentir belle et bien dans ta peau à ton tour, peu importe la forme, la couleur ou les imperfections qui marquent ton corps. Parce que nous sommes toutes belles, chacune à notre façon.


LE SAVAIS-TU?

Instagram a été classé comme étant le pire réseau social pour la santé mentale selon un sondage réalisé en 2017 par la Royal Society for Public Health. Il a notamment reçu la pire note des participants pour ce qui est de la façon dont il les faisait sentir par rapport à leur image corporelle.


Kenzie Brenna

https://www.instagram.com/kenziebrenna

La pression pour être mince est souvent due au fait que l’on considère la minceur comme étant un signe de santé. Pourtant, la santé est beaucoup plus complexe, si bien qu’une personne mince peut très bien être être dépressive, aux prises avec des troubles de l’alimentation ou avoir des problèmes de santé mentale. Avec son compte Instagram, Kenzie Brenna tente de briser le stéréotype négatif entourant les femmes rondes et de mettre fin au fat shamming.

Elle souhaite faire réaliser aux femmes que tous les corps sont beaux, que l’on soit mince, ronde, noire ou autre. Elle essaie aussi de faire réaliser aux femmes que les diètes ne permettent pas toujours de nous donner une meilleure confiance en soi, et que bien souvent, le secret pour être bien dans sa peau se situe entre les deux oreilles plutôt que dans un chiffre sur la balance.


Radical Beauty Project

https://instagram.com/radicalbeautyproject

Tu as envie d’être époustouflée? The Radical Beauty Project est pour toi. Provocateur, ce projet audacieux vise à remettre en question nos standards de beauté en mettant en vedette uniquement des modèles atteints de Trisomie 21. Un art engagé qui nous fait voir ces personnes sous un nouvel angle.


Danae Mercer

https://www.instagram.com/danaemercer

Cette belle journaliste de 30 ans peut à première vue sembler parfaite. Pourtant, comme beaucoup d’entre nous, il n’en est rien. Elle-même a été longtemps habitée par un sentiment d’insécurité injustifié par rapport à son apparence. En effet, Danae est une ancienne anorexique qui avait une vision complètement faussée et déformée de son corps.

Elle tente maintenant d’aider les autres femmes à se sentir belles et bien dans leur corps malgré la cellulite, les vergetures, les bourrelets ou toute autre petite imperfection physique qui pourrait miner leur confiance en elles. Ayant elle-même vu comment les photographes professionnels travaillaient avec la lumière et les poses pour avantager le corps des mannequins dans les magazines, elle cherche également à détruire le mythe derrière les corps parfaits que l’on voit défiler sur Instagram.


Zebedee Management

https://instagram.com/zebedee_management

Qui a dit que la différence était laide? Zebedee Management, une agence d’artistes basée en Europe et aux États-Unis, croit qu’il s’agit plutôt d’une force à faire rayonner. Tous les talents qu’elle représente ont une difformité physique, un handicap ou des différences visibles. Elle donne ainsi une chance à ces personnes aussi magnifiques que talentueuses de se tailler une une place dans le monde de la mode, de la beauté et de arts.

Leur compte Instagram est une belle découverte. On y trouve énormément de diversité : handicapés de guerre, paraplégiques, vitiligo, personnes âgées, albinos… Plein de personnes différentes et magnifiques. Et les photos sont à couper le souffle.


Tess Daly

https://www.instagram.com/effytess.daly

Tess Daly est une influenceuse britannique bien connue dans la sphère virtuelle de la mode et de la beauté. Le plus inspirant dans tout ça, c’est qu’elle est elle-même paraplégique.

En plus de faire des recommandations en matière de mode et de maquillage, Tess rappelle souvent à ses abonnés l’importance de voir le côté positif des choses, mais aussi, d’aimer le corps que l’on a et de s’accepter telle que l’on est.


The Birds Papaya

https://www.instagram.com/thebirdspapaya

La grossesse est exigeant pour le corps d’une femme, ce qui amène souvent des changements que l’on qualifie «d’indésirables» : vergetures, bourrelets, ventre mou…J’en sais quelque chose. Et le pire, c’est que nous avons énormément de pression pour retrouver notre corps d’avant, pour que rien ne paraisse.

Sarah Nicole Landry, la fille derrière The Birds Papaya, cherche à montrer la réalité et à enlever cette pression inutile que les femmes se mettent sur leurs épaules. Ayant mis elle-même beaucoup de temps à aimer son nouveau corps d’après-grossesse, elle souhaite aider les femmes à accepter ces changements qui nous ont pourtant permis de réaliser un miracle, soit celui de créer et de donner la vie.


Tess Holliday

https://www.instagram.com/tessholliday

Un autre compte qui montre que l’on peut être belle et sexy même en étant très ronde. Se décrivant elle-même comme étant «sans vergogne» (unapologetic), Tess affiche une solide confiance en elle qui traverse l’écran et ne laisse personne indifférent. Elle est un beau modèle d’acceptation de son corps et d’authenticité.


Bolubrown

https://www.instagram.com/bolubrown/

Modèle pour l’agence Zebedee Management mentionnée plus haut, Bolubrown est une afroaméricaine albinos absolument magnifique. Les photos sur son compte sont plus époustouflantes les unes que les autres. La grâce de Bolubrown transcende l’écran et il ne fait aucun doute qu’elle est une mannequin incroyable.


Nadia Tranchemontagne

https://www.instagram.com/latranchemontagne

Enfin un compte en français sur l’acceptation de soi! Cette magnifique fille de Montréal consacre son compte Instagram à promouvoir une vision positive de son corps, peu importe sa forme ou ses imperfections, mais aussi, à dédramatiser le regard des autres sur soi et ce qu’ils peuvent penser de nous. Elle traite de ce sujet avec une belle plume teintée d’autodérision et d’humour.


Julie Bourges

https://www.instagram.com/douzefevrier

Il n’est pas toujours évident d’accepter son corps après un grave accident qui nous laisse à jamais avec de grandes cicatrices. C’est le cas de Julie Bourges, une grande brûlée qui montre que l’on peut être magnifique malgré de terribles épreuves.

À travers ses différentes publications, elle essaie d’aider les femmes à s’aimer telles qu’elles sont. Elle nous rappelle que la vie est trop belle et trop courte pour laisser nos cicatrices dominer notre vie et définir qui nous sommes.


Ptite_dame

https://www.instagram.com/ptite_dame

Ptite_dame, c’est le compte magnifique d’une mère et de sa fille toutes deux atteintes du syndrome de Treacher Collins. Il nous les montre toutes les deux dans leur quotidien, dans leur beauté, leur fragilité, mais surtout, avec tout l’amour qu’une mère éprouve pour sa fille. Ce compte est tellement émouvant que j’en ai encore la larme à l’oeil en écrivant cet article. Peut-être parce que je suis moi-même maman et que je sais à quel point on aime nos enfants plus que tout au monde, mais aussi, à quel point on veut le meilleur pour eux et qu’on veut les protéger de tout, incluant le regard et le jugement des autres.

Ce compte magnifique et inspirant vise à normaliser la différence et à nous faire voir au-delà de celle-ci. Parce que la beauté, c’est aussi le miracle de la vie. La joie de vivre d’une petite fille qui découvre le monde dans toute l’innocence de l’enfance. Une maman qui déborde d’amour.


Tiffanyima

https://www.instagram.com/moonandcheeze/

Avec sa personnalité aussi brillante qu’attachante, Tiffany propose du contenu pour aider les femmes noires de toutes les formes à se trouver belles telles qu’elles sont. Son compte est constellé de citations positives et inspirantes pour nous amener à apprécier davantage notre corps et à lui donner tout l’amour qu’il mérite.


Wheelchair_rapunzel

https://www.instagram.com/wheelchair_rapunzel/

Comme le nom du compte l’indique, Alex Dacy est une princesse en en chaise roulante. À l’instar de son homologue à la longue chevelure, elle est une magnifique blonde avec un message à la fois rafraîchissant, positif et inspirant. Avec une plume très juste, elle souhaite donner une voix et une visibilité aux personnes infirmes afin de normaliser tous les types de corps.


Jess Mackenzie

https://www.instagram.com/_jessyoga

Pas facile d’avoir confiance en soi quand on a de l’acné… J’en sais quelque chose : j’ai une peau capricieuse qui fait des boutons à tout et à rien, et j’en ai eu honte à plusieurs reprise dans ma vie et même encore aujourd’hui. Alors quand je suis tombée sur le compte de Jess Mackenzie, son attitude positive face à l’acné ma fait énormément de bien et a beaucoup aidé la perception que j’avais de moi-même et de mes boutons.

Sur son compte, Jess partage ses états d’âme et son périple avec l’acné. Tu y retrouveras sa routine de maquillage, mais aussi, les produits qu’elle a testés pour améliorer l’apparence de sa peau.

Jess Mackenzie est aussi une professeure de yoga qui partage sa passion pour cette technique de relaxation et pour le bien-être en général.


Femaleinspiring

https://www.instagram.com/femaleinspiring/

J’aimerais terminer en te proposant un compte plus artistique qui ne publie pas des photos de vrais personnes avec de vrais corps, mais plutôt des images et des textes inspirants pour inciter les femmes à avoir une vision plus positive d’elles-mêmes. Décidément un compte auquel t’abonner si tu souhaites booster ton estime de toi au quotidien.

Et toi, connais-tu d’autres comptes de médias sociaux qui font la promotion de l’acceptation de soi et de la diversité corporelle? N’hésite pas à les faire connaître ci-dessous dans les commentaires!