Shampooing sec minute directement de ton garde-manger

Shampooing sec minute directement de ton garde-manger

Avoir les cheveux gras n’est jamais plaisant. Mais pour toutes sortes de raisons (manque de temps, volonté d’espacer les shampoings), se laver les cheveux n’est pas toujours la meilleure solution pour régler la situation. C’est dans ces moments-là que le recours au shampooing sec devient utile. On en applique un peu, et bye bye l’excès de sébum! Et la meilleure des nouvelles, c’est que tu en as déjà dans ton garde-manger.

Pourquoi faire son shampooing sec soi-même

Si tu n’as pas encore lu mon article sur les raisons de faire ses soins de beauté soi-même, je t’invite fortement à le lire. Tu comprendras alors toute la logique derrière l’idée d’aller puiser ton shampoing sec dans ton garde-manger.

Sinon, voici un résumé concernant spécifiquement le shampooing sec :

  1. Pour économiser. Les shampooings secs que l’on retrouve en pharmacie coûtent en moyenne entre 6 et 10 $ pour 140 g. Ça peut paraître peu, mais les solutions que je te propose ici vont te coûter seulement… entre 0,50 et 3,50 $ du 100 g!
  2. Tu en as déjà chez toi. Les ingrédients pour faire du shampooing sec maison se retrouvent dans à peu près toutes les cuisines. Il s’agit d’aliments de base que tu utilises sûrement déjà. Sinon, ils sont accessibles dans absolument toutes les épiceries.
  3. Pour éviter d’utiliser des produits potentiellement toxiques pour toi. Pas moins de 10 500 agents chimiques seraient utilisés dans nos produits de soins corporels. S’ils ne sont pas tous toxiques, plusieurs d’entre eux sont toutefois associés à un risque accru de cancer.
  4. Pour diminuer ton impact environnemental. En plus de contenir des ingrédients potentiellement nocifs pour les poissons et la faune, les shampooings secs du commerce sont généralement vendus en spray. Les produits en aérosol, comme les shampooings secs, libèrent des particules organiques volatiles néfastes pour l’environnement en plus d’être à la base de problèmes respiratoires.
Photo par Kaboompics .com sur Pexels

Les différents shampooings secs maison

Pour retirer l’excès de sébum de tes cheveux, c’est très simple : il te faut simplement une poudre. Oui : c’est tout! En plus, elles matifient et donnent du volume à la chevelure en un rien de temps.

Il existe une panoplie de poudres que l’on utilise en cuisine. Tu peux donc piger parmi l’une d’entre elles selon ce que tu as chez toi ou la couleur de tes cheveux :

  • Fécule de maïs. C’est la poudre la plus populaire pour l’utilisation en shampooing sec maison. Elle a l’avantage d’être très abordable et absorbante. Par contre, le maïs fait partie des grandes monocultures mondiales, entraînant une perte importante de biodiversité partout où elle est implantée. Il vaut mieux lui préférer une autre sorte de fécule, comme celle d’arrow-root.
  • Farine. Très abordable, elle a l’avantage d’être un aliment de base de plusieurs recettes. Je parie que tu en as même déjà chez toi!
  • Fécule d’arrow-root (ou marante). Très absorbante, elle est toutefois un peu plus difficile que la fécule de maïs (tu devrais pouvoir en trouver dans les magasins d’aliments naturels). Elle a l’avantage d’être plus fine et soyeuse.
  • Poudre de cacao cru. Si tu as les cheveux bruns ou foncés, c’est la poudre parfaite pour toi! C’est ce que j’utilise. Tu peux l’utiliser seule ou bien la mélanger avec l’une ou l’autre des poudres.
  • Cannelle. C’est la poudre qui est conseillée aux cheveux roux. Dans toutes les recettes que j’ai vues, la cannelle était mélangée avec soit de la farine, soit de la fécule.
Photo par samer daboul sur Pexels

3 recettes de shampooing sec maison selon la couleur de tes cheveux

Bien que tu puisses utiliser les poudres énumérées ci-dessous seules, tu peux aussi les mélanger ensemble afin d’adapter la couleur de ton shampooing sec à celle de tes cheveux. N’hésite d’ailleurs pas à revoir les quantités de chacune des poudres au besoin. Tu peux également choisir d’y ajouter 3 à 4 gouttes d’huile essentielle de ton choix pour ajouter une odeur plus agréable.

Pour se faire, il te suffit de mélanger les ingrédients de l’une des trois recettes suivantes dans un bol ou un contenant hermétique.

Pour les cheveux blonds ou blancs

  • 2 c. à soupe de fécule ou de farine;
  • 1 c. à soupe (30 ml) de bicarbonate de soude.

Pour les cheveux bruns ou châtains

  • 2 c. à soupe de fécule ou de farine;
  • 2 c. à soupe (30 ml) de poudre de cacao cru.

Pour les cheveux roux

  • 2 c. à soupe de fécule ou de farine;
  • 2 c. à soupe de cannelle.
Photo par Element5 Digital sur Pexels

Comment utiliser ton shampooing sec maison en 2 étapes faciles

Maintenant : comment appliquer une poudre lorsqu’on est habituée d’utiliser un shampooing sec en spray?

1— Appliquer

Il suffit d’en appliquer un peu sur les racines ou sur les mèches problématiques. Tu peux le faire avec tes doigts, en utilisant un contenant avec un embout troué (comme ceux utilisés pour les épices) ou avec un pinceau à fard à joue.

Conseil d’ami : tu vas peut-être préférer l’appliquer au-dessus d’un lavabo, étant donné qu’il est possible qu’une partie de ton shampooing sec tombe de tes cheveux. Tu peux aussi mettre une serviette sur tes épaules pour éviter d’en avoir sur tes vêtements.

2— Brosser

Évidemment, tu ne veux pas rester avec de la poudre dans tes cheveux. Tu ne voudrais pas ressembler à Cruella d’Enfer non plus, n’est-ce pas? Je te rassure : la poudre part facilement après quelques bons coups de brosse, lesquels permettent d’ailleurs de bien répartir ton shampooing sec sur tes cheveux. Tu peux aussi secouer ta tête au-dessus du lavabo avec tes doigts.

Mon expérience personnelle avec le shampooing sec maison

Personnellement, quand j’ai besoin de rafraîchir mes cheveux, j’aime beaucoup utiliser uniquement de la poudre de cacao que j’applique directement sur mes racines ou certaines mèches plus grasses. Je brosse ensuite avec une brosse en poils de sanglier ou avec mes doigts. La poudre de cacao seule fonctionne pour l’instant à merveille pour moi, je n’ai donc pas ressenti le besoin d’essayer de la mélanger à autre chose.

En espérant t’avoir convaincue de la facilité de faire ton propre shampooing sec à la maison!

Pourquoi faire ses produits de soins de beauté soi-même

Pourquoi faire ses produits de soins de beauté soi-même

On m’a récemment demandé pourquoi j’utilisais plus souvent qu’autrement des produits tirés de mon garde-manger pour mes soins de beauté. L’idée peut en effet paraître folle pour les non initiées… J’avoue que moi-même je me serais regardée avec de gros yeux il y a quelques années si je m’étais vue en train de me démaquiller le visage avec du lait d’avoine! Mais je te le jure : peut importe tes raisons de faire le saut (il y en a plusieurs), l’essayer, c’est l’adopter!

La petite pharmacie minimaliste

Il y a quelques mois, j’ai fais un grand ménage du contenu de ma pharmacie. J’y ai découvert TELLEMENT de cosmétiques :

  • Que je n’avais jamais utilisés;
  • Qui n’avaient jamais marché pour moi;
  • Qui étaient périmés depuis longtemps ;
  • Que je n’avais AUCUNE ESPÈCE D’IDÉE de ce qu’il y avait dedans.

En voyant ça, j’ai réalisé que je n’avais pas besoin d’au moins la moitié des produits cosmétiques que j’achetais… Tous ces dollars dépensés POUR RIEN! Mais pas seulement ça : tous ces produits prenaient ÉNORMÉMENT de place inutilement dans mes armoires.

Il faut aussi dire que je me suis toujours sentie comme un extraterrestre dans le rayon des cosmétiques de ma pharmacie. Je n’ai jamais vraiment su quels produits acheter pour ma peau ou mes cheveux. J’ai donc cherché des conseils qui m’ont amené à acheter BEAUCOUP de produits que j’ai testés… souvent sans succès. Si par bonheur ceux-ci marchaient, ils coûtaient par contre très cher.

Donc quand j’ai découvert que les produits que j’avais déjà dans mon garde-manger pouvaient AUSSI servir à prendre soin de ma peau et de mes cheveux, tu comprendras que je me suis dit que, rendue où j’en étais, je n’avais vraiment rien à perdre.

  1. J’avais déjà ces produits chez moi, donc pas besoin d’aller les acheter pour les essayer;
  2. Si ça ce mange, ça doit aussi être bon pour notre peau et nos cheveux… non?

Et tu veux savoir le plus beau dans tout ça? C’est que la plupart du temps, les produits de soins naturels faits soi-même fonctionnent aussi bien que les produits cosmétiques du commerce.

Photo par Megumi Nachev sur Unsplash

Les produits de beauté : pas toujours bons pour nous et l’environnement

Sais-tu réellement ce qui entre dans la composition des produits de beauté que tu utilises quotidiennement sur ta peau et tes cheveux? À moins que tu ne sois une scientifique, probablement que non… Si tu prends un produit au hasard, il est fort possible que tu sursautes devant la liste des ingrédients aux noms imprononçables. Et ça, c’est sans compter les produits chimiques que les compagnies ne sont pas tenues de dévoiler…

En effet, les fabricants ne sont pas obligés d’indiquer en détail tous les ingrédients qui composent les fragrances sur l’étiquette d’un produit. À la place, le terme générique de «parfum» est utilisé, ce qui représente généralement un mélange mystérieux de dizaines de produits chimiques.

Photo par Karolina Grabowska sur Pexels

Des ingrédients potentiellement…toxiques?

Selon la Fondation David Suzuki, pas moins de 10 500 agents chimiques seraient utilisés dans nos produits de soins corporels. S’ils ne sont pas tous toxiques, plusieurs d’entre eux sont toutefois associés à un risque accru de cancer.

En se basant sur les résultats de recherche de plusieurs organismes scientifiques et groupes de pression respectés, notamment Campaign for Safe Cosmetics, Breast Cancer Fund, Environmental Defence, l’Association pour la santé environnementale de la Nouvelle-Écosse (Guide des produits les moins toxiques), Toxic Free Canada (CancerSmart) et Action cancer du sein de Montréal, la Fondation David Suzuki a identifié au moins 12 ingrédients à éviter :

  1. BHA et BHT. On les retrouve dans les produits hydratants, le maquillage et d’autres produits et sont suspectés d’interférer avec les fonctions hormonales et d’être cancérigènes (BHa). Ils sont aussi nocifs pour les poissons et la faune.
  2. Les colorants dérivés du goudron de houille: p-phenylenediamine et des colorants identifiés par « CI » suivi de cinq chiffres. La p-phénylènediamine est utilisée dans certaines teintures pour cheveux; d’autres couleurs sont employées dans de nombreux produits cosmétiques. Ils pourraient être cancérigènes et contenir des métaux lourds toxiques pour le cerveau.
  3. DEA, cocamide DEA et lauramide DEA. On les retrouve dans les cosmétiques crémeux et moussants tels que les produits hydratants et shampooings. ils peuvent réagir avec d’autres substances et former des nitrosamines cancérigènes. Ils sont nocifs pour les poissons et la faune.
  4. Dibutyl phthalate. Le phtalate de dibutyle est utilisé comme plastifiant dans les produits pour les ongles. Il est considéré comme toxique pour la reproduction et suspecté d’interférer avec la fonction hormonale. Il est nocif pour les poissons et la faune.
  5. Les libérateurs de formaldéhyde: DmDm hydantoin, diazolidinyl urea, imidazolidi-nyl urea, methenamine, quarternium-15 et sodium hydroxymethylglycinate. Ces agents de conservation sont utilisés dans une large gamme de produits cosmétiques. Ils libèrent de façon lente et continue de petites quantités de formaldéhyde, une substance cancérigène.
  6. Paraben, methylparaben, butylparaben et propylparaben. Les parabènes sont largement utilisés comme agents de conservation. Ils sont considérés comme perturbateurs endocriniens et pourraient interférer avec les fonctions reproductrices mâles.
  7. Parfum. Ce qu’on appelle «parfum» dans les produits cosmétiques est en fait une mixture de produits chimiques qui peuvent déclencher des allergies et de l’asthme, dont certains sont associés au cancer et à l’intoxication des neurones. Il est nocif pour les poissons et la faune.
  8. Les PEG (par ex. le peg-60). Ils sont utilisés dans certaines bases de crèmes cosmétiques. Le peg-60 peut contenir du 1,4-dioxane, potentiellement cancérigène.
  9. Petrolatum. Il est utilisé dans certains produits capillaires pour la brillance et en tant que barrière hydratante dans les baumes à lèvres, les rouges à lèvres et les produits hydratants. Il s’agit d’un produit pétrochimique pouvant contenir des impuretés cancérigènes.
  10. Les siloxanes : cyclotetrasiloxane, cyclopentasiloxane, cyclohexasiloxane et cyclo-methicone. Les siloxanes sont utilisés dans les produits cosmétiques pour assouplir, lisser et humidifier. Le cyclotetrasiloxane est considéré comme un perturbateur endocrinien et comme une substance potentiellement toxique pour la reproduction. Ils sont nocifs pour les poissons et la faune.
  11. Sodium laureth sulfate. On le retrouve dans les produits moussants tels que les shampooings, les produits nettoyants et les produits pour le bain. Il peut contenir du 1,4-dioxane, potentiellement cancérigène.
  12. Triclosan. On le retrouve dans les produits antibactériens tels que le dentifrice, les nettoyants et les antiperspirants. Il est suspecté d’interférer avec la fonction hormonale et de contribuer à la bactérie qui résiste aux antibiotiques. Il est nocif pour les poissons et la faune.

Source : Fondation David Suzuki.

Selon un sondage mené encore une fois par la Fondation David Suzuki en 2010 auprès de 6 243 personnes de tous âges, 80% des produits de soins corporels qu’ils utilisaient quotidiennement contenaient au moins un des 12 ingrédients à éviter identifiés plus haut. C’est ÉNORME! Ce qui est plus inquiétant encore, c’est que même un grand nombre de produits pour bébés en contiennent!

Moins de produits différents, moins d’emballages

Tu n’es pas sans savoir que la très grande majorité des produits cosmétiques sont vendus dans des contenants en plastique. Et non seulement ça, mais les experts en marketing ont même parfois pensé bon ajouter un emballage en plastique ou en carton supplémentaire autour du produit. Tu imagines un peu toute la pollution inutile que ça fait?

En choisissant de faire soi-même ses produits de soins corporels et capillaires, on contribue à diminuer grandement notre impact sur l’environnement dû au suremballage. En effet, la plupart des aliments dont tu as besoin peuvent être achetés en vrac ou en plus grande quantité, limitant ainsi le nombre d’emballages de carton ou de plastique que tu jettes.

Photo par Calum Lewis sur Unsplash

Des solutions naturelles, simples et peu coûteuses

Une autre raison pour laquelle je fouille dans mon garde-manger pour mes produits de soins de beauté, c’est par souci de simplicité. Je déteste quand c’est compliqué. Bien qu’il existe énormément de recettes de soins naturels DIY sur Internet qui te proposent de mélanger plein d’ingrédients, j’ai remarqué que, bien souvent, on n’a réellement besoin que de un ou deux ingrédients pour arriver pratiquement au même résultat. C’est tout. Les autres ingrédients permettaient plutôt de personnaliser la recette selon ses goûts.

En plus, plusieurs des produits corporels que l’on utilise coûtent cher. En optant pour des solutions tirées de ton garde-manger, tu :

  1. Maximise l’utilisation de ces ingrédients, donc tu évites de les gaspiller;
  2. Tu réduits tes dépenses, car tu utilises des ingrédients plus économiques.

Autre avantage que l’adepte de la simplicité en moi aime beaucoup : j’achète tous mes produits au même endroit, soit à l’épicerie de mon quartier.

Nos ancêtres avaient d’ailleurs recours à plusieurs épices, au miel, à des beurres naturels, à des huiles végétales et à différentes plantes pour prendre soin de leur peau et de leurs cheveux. Des ingrédients que tu as probablement déjà chez toi et dont tu peux profiter des bienfaits, toi aussi. Il suffit de choisir des ingrédients de qualité, donc biologiques de préférence. Troquer des produits toxiques contre d’autres produits toxiques serait en effet un peu contreproductif, tu ne trouves pas? En plus, tu peux privilégier l’achat de produits locaux, faits avec passion par des artisans ou des producteurs locaux. Une autre bonne raison d’adopter les soins naturels faits maison!

Est-ce que je t’ai donné envie d’aller piger toi aussi tes produits de beauté naturels dans ton garde-manger? Tu trouveras plein de recettes ou d’astuces naturelles ultra faciles à réaliser sur ce blogue, dont :

N’oublie pas de t’abonner aux alertes par courriel pour ne manquer aucune nouvelle astuce ou recette!

Du beurre de cacao pour apaiser ta peau

Du beurre de cacao pour apaiser ta peau

Avec la Covid 19 qui nous a amené à nous laver les mains plus souvent, pas étonnant que notre peau devienne plus sèche et gercée. Je ne sais pas pour toi, mais la mienne prend même parfois des allures de sorcière! Et j’ai beau essayer de l’hydrater avec des lotions et des crèmes du commerce, je n’ai pas l’impression que ça aide tant que ça. J’ai même essayé des huiles réputées pour hydrater la peau, comme l’huile de tournesol, sans grande amélioration non plus. Mais j’ai fini par trouver un ingrédient miracle et qui en plus sent le bonheur : le beurre de cacao!

Les vertus du beurre de cacao

En plus d’entrer dans la composition d’un aliment qu’on adore (le chocolat), le beurre de cacao est un ingrédient 100 % naturel qui possède des bienfaits insoupçonnés pour notre peau. Il est même largement utilisé en cosmétique, bien qu’il demeure souvent dans l’ombre du beurre de karité, que l’on connaît mieux.

Riche en acides stéarique, palmitique et oléique, le beurre de cacao se révèle un puissant hydratant. Il est un allié pour les peaux sèches et abîmées qu’il apaise, nourrit et adoucit. Il pourrait même soulager certaines irritations comme l’eczéma et aider à la cicatrisation. On lui prête également des vertus anti-âge en raison des antioxydants qu’il contient, sans compter qu’il aiderait à prévenir l’apparition de vergetures chez les femmes enceintes et la formation de cellulite.

Si le beurre de cacao fait des merveilles sur les mains et le corps, il n’est toutefois pas recommandé de l’utiliser dans le visage, où il a plutôt tendance à boucher les pores. On peut seulement en appliquer sur les lèvres et le contour de yeux.

Une solution extrêmement simple

Je déteste quand c’est compliqué. L’avantage du beurre de cacao, c’est que je peux en acheter des pastilles à l’épicerie… biologiques et fabriquées localement en plus! Je n’ai donc pas à faire d’autres magasins ni à en commander en ligne. Quand j’ai la peau sèche, je sors alors une pastille du sac et je la fait fondre dans mes mains pour ensuite l’appliquer sur mes jointures (ce sont souvent elles les coupables). Si je n’utilise pas toute la pastille, je la mets dans un petit pot et je la garde pour plus tard. Pas plus compliqué que ça!

Et en plus, mes mains sentent le chocolat… Mmmmmm! On ne s’en plaindra pas!

5 astuces pour se trouver plus belle au naturel

5 astuces pour se trouver plus belle au naturel

Depuis quelques semaines, je me suis lancé le défi de me maquiller moins et de rester naturelle le plus possible. Il faut dire que je partais de loin : non seulement je me maquillais tous les jours avant, mais tout ce maquillage a contribué à maganer mes cils, mes sourcils et ma peau. Bref, je n’aimais pas du tout l’image que me renvoyait le miroir. Voici quelques trucs qui m’ont aidé et m’aident encore aujourd’hui à me trouver plus belle sans avoir à me maquiller.

Photo par Andrea Piacquadio sur Pexels

Astuce no 1 : Y aller par étape

Quand j’ai cessé net de me maquiller, j’ai trouvé ça extrêmement difficile au début de croiser mon reflet dans le miroir. C’était trop un gros changement d’un coup pour moi. J’ai donc choisi de trouver un équilibre et d’y aller par étape : d’abord les sourcils, puis les cils, puis la peau. J’ai donc pu m’habituer petit à petit et accepter mon nouveau reflet. Mes cils, mes sourcils et ma peau ont d’ailleurs commencé à se porter beaucoup mieux et à être plus beaux, même si ce n’est pas encore gagné pour ce qui est de la peau (ma peau est très sensible et j’ai encore des cicatrices de boutons qui ont de la difficulté à disparaître).

Photo par engin akyurt sur Unsplash

Astuce no 2 : Porter des vêtements qu’on aime

Difficile de se trouver à son avantage dans un coton ouaté, un pyjama ou un banal t-shirt blanc. De belles couleurs, de beaux motifs, et hop! Nous voilà tout à coup plus rayonnante. Mettre une jolie robe peut aussi contribuer à nous faire sentir plus belle.

Photo par Callie Morgan sur Unsplash

Astuce no 3 : Porter des perles

S’il n’y a qu’une seule paire de boucles d’oreilles que toute fille devrait avoir, ce sont des perles. Elles n’ont pas leur pareil pour illuminer le visage! En effet, elles accentuent le triangle de lumière formé par les yeux et le sourire. J’en ai moi-même différents modèles selon mon humeur et le style que je veux avoir. Indémodables, elles se portent avec tout et nous donnent instantanément un look plus chic sans effort.

Photo par Dan Gold sur Unsplash

Astuce no 4 : Coiffer ses cheveux

Une belle coiffure comme une tresse ou un chignon contribuent grandement à donner l’impression qu’on est plus jolie. On peut même ajouter de beaux accessoires comme un bandeau, un chouchou, une fleur, un serre-tête ou une barrette qui vont attirer le regard et ajouter un « statement ».

Photo par Marcin Jozwiak sur Unsplash

Astuce no 5 : Porter de grosses lunettes fumées

Dès que je sors, je ne me passerais pas de mes grosses lunettes fumées. Non seulement elles protègent mes yeux du soleil, mais elles contribuent à cacher une bonne partie du visage en plus d’ajouter instantanément du style. Du coup, on se sent comme une vedette de cinéma… On est loin de l’effet « Je me suis réveillée comme ça ce matin »!

Et toi, aimes-tu être au naturel? As-tu d’autres trucs pour te trouver plus belle sans maquillage? Partage-les en commentaire!